Publié par Laisser un commentaire

Caisson de basse, couplage ou découplage ?

Aux côtés des câbles audio hors de prix et des conditionneurs de courant, les pieds absorbeurs, amortissant et autres pointes de découplage figurent parmi les plus grandes escroqueries intellectuelles du monde de l’audio. Les arguments suivants sont directement repris auprès des fabricants de ces dispositifs.

L’argument d’isolation

Son but est d’éviter que le son ne se transmette de votre subwoofer aux surfaces environnantes. Les caissons de basse créent de grandes vibrations (basses fréquences) que vous pouvez sentir dans le sol et dans les objets situés à proximité. Lorsque la source des vibrations est directement couplée au sol cela provoque la vibration et la résonance de ces objets…

En réalité la source de ces vibrations est le mouvement de la membrane du haut-parleur dans l’enceinte créant une onde sonore dans la pièce. Si les panneaux de l’enceinte vibrent assez pour provoquer la vibration du sol c’est votre enceinte qui a un problème.

Les arguments du couplage/découplage

Les pointes de découplages vont désolidariser vos enceintes du sol, il en résultera un son plus pur et plus précis. Les basses auront une meilleure définition, les mediums et les aigus seront nettes et intelligibles.

En couplant une enceinte au sol par l’intermédiaire d’un système de couplage il est possible d’améliorer la clarté, l’image stéréo et la réponse des basses. L’effet est encore plus conséquent lorsqu’il s’agit d’un caisson de basse.

Dilemme : certaines sources affichent le même bénéfice au couplage et au découplage !

En réalité coupler ou découpler ne change rien

Pour tester cela on peut par exemple mesurer la réponse d’un système audio dans différentes configurations : enceintes posées sur de la moquette, sur de la mousse d’isolation acoustique dense de 10cm d’épaisseur, sur des pieds en caoutchouc et sur des pointes de découplage. Le micro de mesure étant positionné dans la pièce d’écoute puis dans la pièce d’à côté.  On pourrait donner les résultats sous forme de graphique mais ce serait sans grand intérêt : les réponses mesurées de chacune de ces options sont identiques.

Remarquez que cette mesure a eu lieu dans une pièce recouverte de moquette. Il peut y avoir quelques légers avantages à l’utilisation de pointes de découplage ou de pieds en caoutchouc sur un sol nu ou une étagère. Mais un sol nu est un cauchemar acoustique. Si le sol de votre pièce d’écoute n’est pas complètement recouvert (tapis, moquette), vous pouvez utiliser des pieds en caoutchouc. Si vous utilisez des enceintes bibliothèques posées sur une étagère ou un support spécifique vous pouvez utiliser des petits patins adhésifs en silicone ou en feutrine, c’est tout ce dont vous aurez besoin pour éliminer les vibrations parasites. Les pointes ont une seule utilisation : sur de la moquette elles empêchent l’enceinte de se déplacer seule à très haut volume.

Et pourtant certains vous diront : Je les ai essayé et ça fonctionne, je sais ce que j’entends !

La première chose que vous apprenez dans un cours d’ingénierie acoustique c’est que vous ne savez pas ce que vous entendez. Si vous étiez en mesure d’écouter un haut-parleur vous pourriez prendre un crayon, du papier logarithmique, tracer la courbe de réponse en fréquence et la courbe du taux de distorsion harmonique avec une résolution de 1/24 d’octave et une précision de 1/10 dB. Nos oreilles ne sont tout simplement pas aussi précises et de loin. Mais notre imagination fonctionne très bien en revanche, elle obscurcit notre jugement audio, conduisant à un effet placebo. En bref, si vous pensez que quelque chose fera une différence dans le son, il le fera.

Les résultats mesurés avant et après sont toujours absents des revendications des fabricants et des utilisateurs : si vous ne disposez pas d’un graphique de comparaison passez votre chemin, et si vous en avez un il faudra que ce soit une courbe de réponse mesurée en situation et non pas modélisée par logiciel. Quand de nos jours presque tous les amateurs audio sérieux disposent d’un système de mesure ce n’est pas beaucoup demander.

Ceux qui fabriquent ces systèmes d’isolation ne sont pas différents des marchands de câbles audio à tarifs prohibitifs qui comme beaucoup d’autres ne sont intéressés que par une seule chose : leurs marges commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *